UN MISANTHROPE

création 2022

Alceste

Quel avantage a-t-on qu’un homme vous caresse,

Vous jure amitié, foi, zèle, estime, tendresse,

Et vous fasse de vous un éloge éclatant,

Lorsque au premier faquin il court en faire autant ?

Non, non, il n’est point d’âme un peu bien située

Qui veuille d’une estime ainsi prostituée ;

Et la plus glorieuse a des régals peu chers

Dès qu’on voit qu’on nous mêle avec tout l’univers :

Sur quelque préférence une estime se fonde,

Et c’est n’estimer rien qu’estimer tout le monde.

Puisque vous y donnez dans ces vices du temps,

Morbleu ! vous n’êtes pas pour être de mes gens ;

Je refuse d’un cœur la vaste complaisance

Qui ne fait de mérite aucune différence ;

Je veux qu’on me distingue ; et, pour le trancher net,

L’ami du genre humain n’est point du tout mon fait.

vers 49 - 64

affiche_un_misanthrope_A4.jpg

Le monde rend Alceste malade. Il aime passionnément Célimène, mais celle-ci peine à s’engager. Il est l’ami de Philinte, mais ne peut s’assurer de la pleine franchise et de la vérité de cette amitié. À ses yeux, tout n’est que fausseté, intérêt, tromperie, hypocrisie. Avec la fougue et la radicalité de la jeunesse, il aimerait une société où la sincérité serait l’usage. Dans son Misanthrope, Molière nous plonge au cœur d’un groupe d’amis, et des relations qu'ils entretiennent. Il nous invite ainsi à une véritable autopsie de nos rapports sociaux, de ce qui nous sépare et de ce qui nous rassemble.

 

L’idée de “s’emparer” du Misanthrope de Molière est rapidement et collectivement apparue comme une évidence. Une évidence, car la pièce constitue un laboratoire très stimulant et exaltant pour notre compagnie émergente, les énergies et les relations qui la composent. C’est d’ailleurs par le prisme de la relation que nous souhaitons aborder le spectacle. Nous allons recentrer la dramaturgie à l'œuvre autour des six personnages principaux de la pièce: Alceste, Célimène, Philinte, Éliante, Arsinoé et Oronte. Ces six corps sont autant de regards sur le monde, et nous offrent de multiples tentatives de relations: on navigue de

l’amitié au rejet, de l’amour à la jalousie, de l’admiration à la haine. La bande que forment ces six personnages nous raconte beaucoup de nos tentatives répétées de faire groupe, dans une société dont les règles nous échappent parfois. Une société où “L’état “d’être en rapport” (nous) fait hésiter, en particulier celui du rapport “pour de bon”, sans parler de “pour toujours” “. (L’Amour Liquide, Zygmunt Bauman).

Notre Misanthrope sera un spectacle sur la jeunesse, sur ses idéaux, ses aspirations et ses déceptions.

Mise en scène : Charles Patault

Collaboration artistique : Camille Gélin

Avec :

Léa Binsztok (Arsinoé)

Juliette Dubloc (Célimène)

Camille Gélin (Eliante)
Félix Geslin (Alceste)

Paul Meynieux (Philinte)

Charles Patault (Oronte)

Lumière : Clément Ménard

Costumes et scénographie : Laaiqa Omarjee

 

Production : Cie Les Assoiffés d’Azur
Coproduction : Le Carroi - La Flèche, L’Entracte - Sablé-sur-Sarthe


Avec le soutien du Théâtre de Chaoué (Allonnes) et du Théâtre Régional des Pays de la Loire (Cholet) - Accueils en résidence
Spectacle soutenu par le département de la Sarthe (72) et par la DRAC des Pays de la Loire - Plan de relance

20210507_151607.jpg